National Gallery | Leonardo Da Vinci – Painter at the court of Milan

When I heard about this De Vinci’s exhibition at the National Gallery, I booked some ticket as soon as the service opened online. Last Friday was finally our day to visit this long-awaited exhibition. My thoughts? I hope you have your tickets too!
And believe me, online booking is a must. When we arrived at the Sainsbury wing (the National Gallery place for temporary exhibitions), there were easily 200 people waiting to get inside. So yes, you can come without ticket, but be sure to be super patient as only small groups at a time can enter the building.
Je les avais réservé depuis longtemps ces billets d’entrée pour l’exposition de l’année, celle organisée par la National Gallery sur la période de vie de Leonard de Vinci lorsqu’il était peintre à la cour de Milan. Vendredi dernier c’était enfin le jour J et le verdict : comment ça, vous n’avez pas encore réservé pour voir ce chef-d’œuvre?!

Acheter les billets sur Internet s’est avéré être une très bonne idée, car arrivés à la l’aile Sainsbury (le pavillon des expositions temporaires de la National Gallery), nous avons pu apercevoir une jolie serpentine de plus de 200 personnes s’étendre le long du bâtiment. Vous pouvez donc venir sans billets d’entrée, mais il faudra s’armer de patience puisque les visiteurs rentrent par petits groupes seulement. 

Leonardo

I certainly do not pretend to be an art history specialist, I can only describe this exhibition, provide a few highlights of the exhibition guide and deliver my own feelings. Therefore, you can read various professional reviews on the subject, including this one if you understand French. It gives keys and talk about presentation issues.

Seven rooms and a documentary is what’s waiting for you to explore Leonard Da Vinci life within the Court of Milan. It send us back in 1482 until 1499 and the court is under the rule of Ludovico Sforza, duc and patron. These are believed to be Da Vinci most productive years and the starting point of his philosophy regarding art ultimate goal. Sforza wanted to create the perfect city and has given time and resources to Da Vinci’s research into nature and art. It allows him to emerged as a painter-philosopher, convinced his art could not just mirror nature but reveal a higher reality of divine harmony and beauty.

The Musician in Milan: A quiet revolution

With the Portrait of a Young Man, this first room suggests Da Vinci did not introduce himself as a painter when he arrived in Milan but as a musician. But above all, it show the revolution within this portrait since Da Vinci chose to change the position of his model – profile usually – to engage the viewer.

Je ne suis pas une spécialiste de l’histoire de l’art, je ne peux que vous décrire cette exposition et donner mon avis personnel, mais je vous invite à lire cette critique sur La tribune de l’art, qui parle notamment des attributions et vous donnera quelques clés supplémentaires pour comprendre au mieux cette exposition. 

7 salles et un documentaire vous attendent pour explorer ce bout de vie artistique de Léonard De Vinci (1452 – 1519) au sein de la cour de Milan d’environ 1482 à 1499, alors sous la gouvernance de Ludovico Sforza, duc de Milan et mécène. Ces années sont présentées comme les plus productives de la carrière du peintre et ont permis l’évolution de ses pensées concernant le statut et la finalité de l’art. Sforza, qui aspirait à créer une ville parfaite a donné le temps et les ressources nécessaires à Léonard De Vinci afin qu’il poursuive ses recherches sur la relation de la nature et l’art et finalement émerger en tant que peintre et philosophe convaincu que sont art ne reflétait pas la nature, mais révélait une vérité de l’harmonie divine et de la beauté.

Le musicien à Milan : une révolution silencieuse.

Autour du Portrait d’un jeune homme (“Le Musicien”), cette pièce nous apprend tout d’abord que De Vinci ne s’est certainement pas présenté à la cour comme un peintre, mais probablement en tant que musicien. Mais surtout, elle nous révèle comment le peintre bouscule les conventions du portrait, lorsqu’il tourne son modèle (normalement peint de profil) et l’impact immédiat créé à la fois dans le monde de la peinture notamment chez ses élèves, mais aussi dans la perception du spectateur.

Portrait of a young man ('The Musician) Leonardo Da Vinci

Portrait of a young man ‘The Musician Leonardo Da Vinci (1486-7)

Beauty and Love: Leornardo’s portraits of women

Love and beauty are regular themes during the Renaissance Italy and Da Vinci took the opportunity to paint his master’s 16 year old mistress, Cecilia Gallerani, also known as the Lady with an Ermine. With this portrait he illustrate his belief that by responding to all that was most beautiful and harmonious in the natural world, painting could inspire love in the viewer.

Beauté et amour : les portraits de femmes de Leonardo

Les thèmes de l’amour et de la beauté étant récurrents dans l’art du portrait en Italie à la période de la Renaissance, Léonard de Vinci saisit l’opportunité de peindre la maîtresse de Ludovico Sforza, Cecilia Gallerani, alors âgée de 16 ans et aujourd’hui plus connue sous le titre La Dame à l’hermine. A travers ce portrait il tente d’illustrer l’une de ses convictions : en répondant à tout ce qui est beau et harmonieux dans la nature, la peinture peut inspirer l’amour à celui qui la regarde

The Lady with an Ermine Leonardo Da Vinci (1489-90)

The Lady with an Ermine Leonardo Da Vinci (1489-90)

Body and Soul: Saint Jerome in penitence

During it’s time in Milan, Da Vinci started to study human anatomy. From the late 1480s onward, his drawings include first-hand observations and calculation of ideal physical proportion. These studies reveal his insatiable curiosity about the natural world and his willingness to go to every length to ensure the figures in his work would appear credible – even when idealised. The main painting of this room, the unfinished Saint Jerome highlights all this research : The saint’s physical and mental anguish is communicated through his taut muscles and dynamic pose. It also explore the relationship between the human form, the yearnings of the human soul and the presence of God.

Corps et Âme : Saint Jérôme en pénitence.

C’est durant son séjour à Milan que Léonard De Vinci débuta l’étude de l’anatomie humaine. Les dessins datant de la fin des années 1480 comportent les premières observations et calculs de la proportion physique idéale. Ces études montrent l’étendue de la curiosité du peintre envers ce que nous offre la nature et sa volonté de peindre des personnages crédibles, même lorsqu’ils sont idéalisés. Le tableau principal de cette salle, l’inachevé Saint Jérôme est représentatif de toutes ces recherches : il communique le supplice mental et physique par les muscles tendus et la posture énergique, mais explore également la relation entre la forme humaine, l’âme et la présence de Dieu. Cette œuvre marque l’idée de Léonard De Vinci selon laquelle le naturel peut révéler le divin dans l’art.

Saint Jerome - Leonardo Da Vinci (1488-90)

Saint Jerome – Leonardo Da Vinci (1488-90)

Painting the Divine: The Virgin of the Rocks:

For the first time, two versions of these pictures known as The Virgin of the Rocks are displayed head to head. The first was made soon after Da Vinci in Milan in 1483 and commissioned by the Confraternity of the immaculate Conception. The second was probably presented after Da Vinci left Milan in 1499 and had a profoun impact on art in the city. The differences between the two works reveal a change in da Vinci’s idea from an art rooted in the observation of nature to one where the artist’s powers of invention might reveal a glimpse of the divine imagination.

Peindre le divin : La Vierge aux rochers.

Pour la première fois, les deux versions des tableaux connus sous le nom de La Vierge aux rochers sont présentées face à face. La première fut peinte peu après l’arrivée de Léonard de Vinci à Milan en 1483, commandée par la Confrérie de l’Immaculée Conception. La seconde fut créée probablement après un conflit concernant les frais et amenant le peintre à vendre la première version. La seconde, fut présentée après le départ de De Vinci de Milan vers 1499 et eue un impact conséquent sur l’art dans la ville. Les différences entre les deux œuvres révèlent une évolution des idées du peintre partant d’un art enraciné dans les observations de la nature au pouvoir d’invention de l’artiste qui pourrait révéler un aperçu du divin.

The Virgin of the Rocks Leonardo da Vinci

The Virgin of the Rocks – Leonardo da Vinci (left 1491-92 et 1506-8 and right 1483-85)

The Madonna Litta: Leonardo and his companions
From the late 1480s, there is evidence da Vinci ran some kind of workshop in Milan. His pupils and assistants spread his distinctive style and in 1491, while still working with Da Vinci, his most gifted students Giovanni Antonio Boltraffio and Marco d’Oggiono were referred to as his compagni depinctori. The Madonna Litta achieved great fame and this room display several related works.
La Madone Litta : Leonardo et ses compagnons

Vers 1480, il est évident que Leonard De Vinci s’occupait d’un atelier. Ses élèves et assistants diffusaient abondamment son style distinct et en 1491, ses élèves les plus talentueux Giovanni Antonio Boltraffio et Marco d’Oggiono étaient connus comme compagni depinctori (peintres compagnons) de Léonard De Vinci. La Madone Litta (cependant aujourd’hui controversée concernant son attribution à Léonard De Vinci) rencontra énormément de succès lorsqu’elle fut peinte et cette salle montre les travaux qui sont reliés à elle.

The Madonna Litta - Léonard De Vinci (1491-5)

The Madonna Litta – Léonard De Vinci (1491-5)

The Miracle of talent: Leonardo and the French

The rule of Ludovico Sforza came to an end in September 1499 when troops of the King of France, Louis XII, overran the city. Sforza fled but Da Vinci remained in Milan a few months, accepted commissions from several patrons, including the French King. He probably painted his Christ as Salvator Mundi for the king. This painting has been discovered recently.

Le miracle du talent : Leonardo et le Français

Le règne de Ludovico Sforza pris fin en septembre 1499 quand les troupes du Roi de France Louis XII envahirent la ville. Le Duc fui, mais Léonard De Vinci accepta les commandes de mécènes, notamment du Roi. C’est probablement à la demande de Louis XII qu’il peint le Christ Sauveur du Monde (Salvator Mundi), tableau récemment découvert et attribué à Léonard De Vinci.

The Christ as Salvator Mundi Leonardo Da Vinci (1499)

The Christ as Salvator Mundi Leonardo Da Vinci (1499)

Character and emotion: The Last Supper

The Last Supper was the most ambitious work Leonardo made about 1492-8 for Ludovico Sforza. It was painted directly onto the wall of the refectory of the Dominican convent of Santa Maria delle Grazie in Milan, where it remains this day. It depicts the reactions of the 12 Apostles to Christ’s announcement that one of them will betray him. Drawings for the project suggest his ultimate goal was to place the reactions of 12 distinct individuals within an ideally proportioned composition that would communicate the beauty and divine mystery of Christ’s imminent sacrifice.

Personnage et émotion : La Cène.

La Cène, probablement réalisé vers 1492-8 fut le travail le plus ambitieux que Léonard De Vinci effectua pour Ludovico Sforza. Peint directement sur le mur du réfectoire du couvent Dominicain de Santa Maria delle Grazie à Milan où il demeure encore, il représente les réactions des douze apôtres du Christ à l’annonce de la trahison à venir de l’un d’eux. Les dessins d’études montrent que De Vinci tentait d’idéaliser les visages des apôtres et par ce procédé, cherchait l’expression des émotions par les personnages. Son but ultime, était d’introduire les réactions de douze personnages distincts dans une composition idéalement proportionnée qui communiquerait la beauté et le mystère divin du sacrifice imminent du Christ.

The Last Supper - Leonardo Da Vinci (1492-7/8)

The Last Supper – Leonardo Da Vinci (1492-7/8)

Here are all the themes you will find during this exhibition where you can spend time in front of many additional drawings and pupils work that will help you to have a better understanding of Da Vinci’s work. Take some time to watch the documentary in room 6 which provides valuable information on the two versions of The Virgin of the Rocks. if you don’t know these paintings, well… you might be surprised! And of course, don’t forget to make your way through the National Gallery to visit room 7 for The Last Supper. There are so many myths and legends around Leonardo da Vinci, I believe this exhibition is a wonderful opportunity to rediscover this painter and his life in Milan. It might seems very specific, but this realistic approach is essential, plus it is a unique opportunity to see many Da Vinci’s drawing that are not often displayed.

Voilà les thèmes présentés dans cette exposition et les principaux tableaux autours desquels de nombreux dessins ou travaux d’élèves nous permettent de mieux comprendre et appréhender les œuvres de Léonard De Vinci. Arrêtez-vous également quelques minutes pour regarder le documentaire proposé à la sortie de la salle 6, qui donne d’intéressantes explications sur les deux versions de la Vierge aux Rochers, si vous ne connaissez pas l’histoire de ces tableaux, vous ne serez pas au bout de vos surprises. Et bien sûr, n’oubliez pas la 7e salle, celle de la Cène, car il faut vadrouiller dans la National Gallery (elle est tout de même fléchée) pour l’atteindre. Léonard De Vinci a donné lieu a tant de mythes, tant de fausses idées qu’il est agréable et essentiel de visiter cette exposition et de redécouvrir le peintre et ses années de vies à Milan dans un reflet très ciblé mais probablement réaliste, agrémenté de dessins magnifiques.

Leonardo Da Vinci, painter at the court of Milan.
From 9 November 2011 to 5 february 2012

National Gallery (Sainsbury wing)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s