#London | Canary Wharf & North Greenwich

Je dois avouer que j’ai longuement hésité avant de faire cet article et disons que si des amis débarquent à Londres et me demandent quels coins visiter, ce ne sont pas des endroits que je conseillerai. Mais pour autant, ils ne sont pas dénués d’intérêt et valent une petite visite. De nom, ‘Canary Wharf’ ne vous dit peut-être rien, mais si vous êtes déjà venu à Londres, vous n’avez pu ignorer cet îlot de buildings et de banques qui se voit à peu près de n’importe quel quartier! Quant à North Greenwich, c’est presque en face, de l’autre côté de la Tamise avec l’imposante O2 Arena sur ses bords.

 

Continue reading

Advertisements

Emirates Air-Line

Il y a quelques semaines, alors que je me rendais à l’O2 pour une séance de cinéma, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir des cabines téléphériques au loin dans les airs. Oui oui… ce que l’on appelle familièrement des “œufs” à Londres, où il n’y a pas l’ombre d’une montagne. Afin de vous évitez l’arrêt cardiaque ou la peur d’avoir abusé de ce vin blanc français au resto à midi, voici quelques petites explications:

A few weeks ago, I was going to the O2 to see a movie and how surprised was I when I discovered cable-car in the air far away. Yes… what we name “eggs” in familiar French are in London, where there is no mountains. Also to avoid heart attack or the fear of having abused of this French wine served at the restaurant during the lunch, here are some explanations:

C’est l’une des dernières petites folies du Maire de Londres Boris Johnson en collaboration avec la célèbre compagnie Dubaïote Emirates.  L‘Emirates Air-Line (juste çà), permet donc aux londoniens et visiteurs de traverser la Tamise près de l’O2 au Nord de Greenwich et d’atterrir au centre ExCel des Royal Docks. le coût du projet est estimé à £60 million et Emirates – c’est une première dans l’histoire des transports – a payé la coquette somme de £36 million pour avoir son nom associé au transport pendant 10 ans. D’un point de vue technique, au plus haut point du téléphérique, les usagers sont à 90 mètres au dessus de la Tamise et 2500 passagers peuvent être transportés dans chacune des directions en une heure. Le trajet quant à lui dure 5 à 10 minutes selon les heures de pointe.

Le téléphérique fait donc parti des transports de Londres et demeure accessible aux usagers possédant une Oyster card, mais ne nous réjouissons pas trop vite: £3.20 le trajet avec l’Oyster, £4.30 sans. Une fois les J.O. passés, est-ce que le téléphérique va réellement permettre aux deux zones de se dynamiser, la question reste ouverte…

Ah et avant que j’oublie : le téléphérique a connu une première panne laissant les usagers au dessus de la Tamise cuire un peu durant 30 minutes le 25 juillet dernier. Pensez donc à votre bouteille d’eau si vous vous lancez dans ce mode de transport !

This is one of last Boris Johnson’s small extravagance in collaboration with the famous Dubaï-based company Emirates. The Emirates Air-Line (very modest) allows londoners and visitors to cross the Thames near the O2 (North Greenwich) and the ExCel Centre in the Royal Docks. Project cost is estimated to £60 million and Emirates – for the first time in transports’ history – paid £36 million to see its name associated to the transport during ten years. From technical point of view, at the highest moment of the travel, users are 90 meters above the Thames and 2500 passengers can be transported in each directions during one hour. Average time of travel is 5 to 10 minutes depending on peak times.

Cable-cars are part of London’s transports and Oyster users can pay with their card to cross the Thames. But don’t get enthusiastic too fast: single way costs £3.20 with an Oyster card and £4.30 wihtout. Once the Olympic Games passed, will the Emirates Air-Line will help the development of these places… debate is still opened.

Oh ! and on July 25th, users have been stopped in the air for 30 minutes… enough time to roast a little. Therefore if you go on this adventure, don’t forget your bottle of water!