Travel | #UK – Liverpool

En 2007 et pour la première fois, je mettais les pieds à Liverpool. Une véritable ville chantier, des grues de partout et une population aux airs souvent fatigués quand on prenait le bus pour rentrer du côté de Anfield. Après avoir obtenu des quartiers classés par l’UNESCO en 2004, celle qui allait alors fêter son 800ème anniversaire,venait également d’être désignée Capitale Européenne de la Culture pour 2008. Après un itinéraire qui m’avait amenée à Londres et dans le Derbyshire, cette ville était soudainement un choc, un changement radical de paysage. Mais dans mes souvenirs c’était aussi la “vraie” Angleterre. Celle qui déniche les talents musicaux, dont l’histoire est riche et palpitante, populaire et généreuse. Lorsque j’ai aménagé à Londres, je m’étais donc jurer de retourner voir ce à quoi ressemblait Liverpool aujourd’hui. Je n’ai pas été déçue… et ceux que l’on appelle les scousers pour leur accent si particulier comptent assurément parmi mes tempéraments britanniques préférés !

Ta! On nous a dit Ta!!” C’est ce que l’on criait avec mon compagnon, tout excités par ce mot dont on ne trouve d’ailleurs toujours pas la définition, mais que l’on a souvent entendu dans les films. Car le premier charme de Liverpool, c’est bien sûr ses habitants, cet accent que l’on entend à chaque pas et leur aisance à vous aborder et entamer une discussion avec vous. C’est quelque chose qui semble invariable et c’est plaisant. A la sortie de la gare, quelle claque pour moi de déambuler dans cette immense zone commerçante piétonne et moderne en me rappelant les chantiers ou les arcades vétustes dans lesquels on marchait en 2007. Le développement que la ville a subi (et qui se poursuit) est tout simplement incroyable et apporte véritablement un nouveau souffle. Les docks également qui sont toujours en construction à certains endroits ont eu le droit de se refaire une petite beauté, ou “grosse” beauté si l’on considère qu’on y a construit un musée par exemple. Oui rien que ça.
Liverpool aussi c’est un éclectisme ambiant tellement agréable, autant au sein de la population que dans les atmosphères que l’on peut ressentir d’un quartier à l’autre. Les deux cathédrales séparées par Hope Street vous le prouvent, les vieux bâtiments côtoyant des blocs fait de verres également ou encore la variété de nourriture locale ou aux saveurs plus exotiques que l’on peut trouver dans les rues.
Bref entre toutes les attractions autour des Beatles, le football dont j’ai déjà parlé ici, les musées retraçant l’histoire de cette ville formidable, jusqu’au traversée avec les Mersey ferries, il semble difficile de vous ennuyer à Liverpool.

Quelques idées...
▪ On se ballade du côté de Liverpool Waterfront (Tate Liverpool, Echo Arena, Mersey ferries, Museum of Liverpool, Merseyside Maritime Museum, Beatles Story et une palanquée d'activités)

▪ On passe les portes de l'effrayante Metropolitan Cathedral pour les jeux de couleurs de vitraux et on pousse jusqu'à la Liverpool Cathedral pour l'espace incroyable

▪ A Hope Street on s'arrête manger au London Carriage Works

▪ On élit domicile aux Staybridge Suites où l'on peut même réserver un petit studio cosy avec cuisine équipée

▪ On va voir un match de foot à Anfield (of course!)

▪ On s'amuse à chercher les SuperLamBanana de Taro Chiezo dans toute la ville

▪ Et enfin, on est à Liverpool, alors on évite d'acheter le Sun et de se balader avec si on veut éviter les problèmes !

Une journée chez les Reds de Liverpool

Le foot au Royaume-Uni c’est quelque chose. Le foot à Liverpool c’est certainement au-delà. Il y a des villes où vous devez visiter des châteaux, des musées, des hôtels particuliers, des cathédrales. A Liverpool, vous n’aurez rien vu si vous ne franchissez pas les portes d’Anfield, ce stade mythique où le FC Liverpool fait vibrer la ville entière depuis 1892. Un grand bain dans la foule et des chants populaires, c’était jeudi, et je compte bien réitérer l’expérience !

Continue reading